Fikri Tallih (fr)

fikri_ritratto

Fikri Tallih, artiste français d’origine Rifaine Berbère (région du nord Maroc) est le fondateur de Cirqu’en Liberté. Très jeune il commence sa carrière artistique et fait ses débuts dans le théâtre à Paris, où sa rencontre avec le Théâtre du Soleil, dirigé par Ariane Mnouchkine, le conduit vers le Théâtre du fil (compagnie autonome de théâtre vivant). Il entreprend sa recherche artistique: la musique, jusqu’à graver un CD avec son groupe, le “Mektoub”, la danse, la sculpture et le cirque, jusqu’à devenir acteur principal du Cirque du Soleil à Las Vegas dans le spectacle “O”. L’engagement social, une attitude qu’il recueille dès l’enfance. vécue dans la complexité d’une banlieue parisienne et un pays incroyable et difficile comme le Maroc. L’expériences sur le terrain, vont s’agencer dans une professionnalité que Fikri met à profit dans l’art et le social, qui pour lui sont indissociables.  «Cirque du Monde”, est un projet créé et promu par le Cirque du Soleil où il est formateur dans différents pays (Etats-Unis et en Amérique latine). En 2005, conduit pour le «Cirque du Soleil» un stage de sensibilisation aux arts du cirque à Boulogne-Billancourt (Paris).

Son expertise est très recherché, pas seulement dans les domaines de l’interculturalité et de l’exclusion sociale mais aussi dans celui du malaise psychophysique et psychologique. Fikri soutient et encourage la mission de La «Stravaganza ONLUS», organisation entre les plus innovantes de Milan, fondée par le dr. Denis Gaita: lutter contre la stigmatisation des “différents” et soutenir l’idée que “le Fou” est un ”individu” et il est donc possible et impératif d’identifier et de faire èpanouir ses ressources.
En 2004/2005 il est fondateur et directeur artistique de l’école de cirque de Bucarest, qui fait partie d’un projet artistique et pédagogique s’appellant «Circus Agora» qui s’adresse aux enfants et aux jeunes à risque de marginalisation. Pour la Fondation Parada qui traite de la récupération des enfants de la rue à Bucarest concevoit et offre des interventions éducatives / artistique.

Depuis Octobre 2005, conduit une stage de sensibilisation aux arts de la rue en Milan, en participant à la troisième édition de “Ma sei fuori?” (Teatro Litta, municipalité de Milan, secteur Sport et Jeunesse, laStravaganza Onlus). Il met au poit et mène et mène la parade qui ouvrira le festival même. Il collabore avec l’Institut de Padre Beccaro, qui traite des enfants étrangers à risque d’exclusion sociale. Participe à une conférence de art-thérapie “Scénarios de l’âme”, en proposant l’atelier: «Le Educ-acteur: écouter avec les yeux et regarder avec les oreilles, c’est une chose à apprendre.” Il est spécialiste d’éducation et d’art pour le “projet d’intégration”: avec la collaboration des jeunes de la communauté Oklahoma réalise un spectacle au titre ”Coeurs Migratoires”.
En 2007, il crée, en collaboration avec la Onlus “Risvegli” le Centre “Baz-Art” – Pour l’art “Diversa-Mente””dont il est le directeur artistique; collaboration avec: la RSD “Beato Papa Giovanni XXIII” Limbiate (Milan), la “Fondazione Aiutiamoli”, la RSA Sandro Pertini Garbagnate Milanese (Milan), avec l’Université Catholique de Milan (IES- Institut pour l’éducation internationale des étudiants).

Il travaille encore avec les adolescents pendant la collaboration avec le C.A.G. de SolaroI.

Ce sont les années de promotions et rèalisation de stages des arts du cirque, tant en italie qu’à l’étranger. Dès 2006 il est invité permanent au festival d’été “Bohmisches Weberfest”, Berlin.
Il travaille tant qu’expert dans les activités expressives avec l’Organisation bénévole de Musicothérapie- “La Stravaganza”, compagnie de théâtre qui met en scène, depuis des années dans divers théâtres italiens et européens (tels que Il Piccolo – Miano et le Teatro Valle -Roma) spectacles prestigieux avec des porteurs de malaise psycho-physique.
Il anime un atelier pour les écoles primaires avec l’anthropologue musical Leonardo Menegola: “Le mythe, le voyage, la mémoire”, conçu pour l’éducation multi-culturelle et la pratique aux arts expressives.
Dès 2009 il est en Palestine avec Psychologists for humans Rights, à côté des enfants et adolescent des camps de réfugiés de Tukarem-West Bank, activités expressives mais aussi ateliers de formation des volontaires.
En 2010 et 2011 pour la Fondation Stella Maris Onlus, conçoit et conduit un projet d’expressivité à la fois pour les enfants assistés au centre d’accueil, et pour un orphelinat (animation, spectacles…) à Saranda (Albanie). Il s’occupe également du training et de la formation des bénévoles.

En 2011, il a commencé à travailler avec le la Fondation “l’Aliante”, Milan, qui s’occupe des mineurs étrangers, ou italiens, déclarés par les services sociaux et psychosociaux, tant du tribunal de la jeunesse.
Pour les élèves de l’école professionnelle Greppi, QuartoOggiaro (Mi) quartier de Milan historiquement consideré “à problèmes”, depuis Mars 2011 avec les soutiens de l’Association de la famille ”con Voi”, il donne un cours de language et expressivité corporelle.
En tant que formateur et conducteur, anime des ateliers d’expression adressée aux adolescents et aux jeunes, étrangers
et italiens, qui vivent à Milan dans des quartiers à risque d’exclusion sociale, en collaboration avec l’Association GRT (Groupe des relations transculturelles) et Parada Italie dans un projet appelé ”Incontrati Quasi per Caso”.
Dès septembre 2012 il est partener de GRT dans le projet adressé aux mineurs tziganes Rom, dans les espaces de “il Nocetum” et chez leur camp aussi; active également des laboratoires d’expressivité à Milan dans les écoles de différent degrés.
Le mai 2013 il a créé et mis en scène le spectacle “Mondi in equilibrio” avec les jeues de la Fondazione l’Aliante (qui a produit le spectacle), ches le Officine creative Ansaldo, occasion pour mettre en relation les réalités sociales qui travaillent dans le territoire.
L’été GRT et Coop. Codici lui demandent un laboratoire pour les jeunes détenus dans l’établissement pénitentiaire pour mineurs “Beccaria”.

Toujours en collaboration avec les organisations et associations qui opèrent en Roumanie, y compris la Transylvanie Concordia, Parada et Elijah – Pater Georg et Ruth Zenker, il se rend à Hosman-Sibiu, pour une activité périodique de formation, d’atelier et d’animation.

Share